(iI n'est pas nécessaire d'avoir un compte Paypal pour faire un don par carte de crédit)
ou envoyer un chèque au nom de MPC-IPCAM, au
6000 Côte-des-Neiges, Suite 110, Montréal, Qc, H3S 1Z8

COVID 19 - CORONAVIRUS - INTER-ÊTRE PLANÉTAIRE
Les activités de la MPC (soirées, JPC, formations) sont suspendues jusqu'à nouvel ordre
Merci de supporter la MPC en cette période de confinement!

Cette période de confinement et de distanciation sociale est une occasion de pratique, un temps d’arrêt, de réflexion, de méditation, de regard profond intérieur et extérieur, "la vérité se trouvant dans la vie, en nous et partout autour de nous…"
Au plaisir de vous retrouver tous bientôt en bonne santé!

_()_

CAPSULE #19 - Fin de l’année 2019

11 décembre 2019
IPCAM - Dre Suzanne Lamarre, psychiatre

Un résumé sur la méditation et la pleine conscience en lien avec les troubles de santé mentale et nos habitudes.

Les recherches scientifiques sont de plus en plus nombreuses et croissent à une vitesse exponentielle autour des effets de la méditation sur la rémission des symptômes et du maintien de la santé mentale. Les preuves sont claires pour le maintien de la santé mentale et moins pour le traitement d’une dépression profonde ou autres maladies mentales sévères.

Il y a, par ailleurs, un concept qui émerge dans le domaine de la réadaptation en toxicomanie : les rechutes ne sont pas des signes d’une réadaptation ratée. Il faut plutôt rendre les rechutes de plus en plus courtes en misant sur de nouvelles habitudes de plaisir en pleine conscience pour remplacer celles liées à la consommation.

L’énergie d’habitude est souvent mentionnée ici et rappelons-nous donc des conditions pour l’acquisition et le maintien des habitudes pour notre rencontre de la fin de l’année 2019.

Traiter une maladie, ça va avec les thérapeutes, mais se maintenir en santé pour prévenir ses manifestations est une autre chose; c’est ma chose. C’est une question d’une ou deux habitudes à changer et à maintenir. L’énergie dépensée à changer une habitude est un investissement dans le peu d’énergie à utiliser lorsque l’habitude est acquise. Mais encore faut-il être déterminé à maintenir cette habitude car l’influence de nos contextes de vie peut nous amener à acquérir sans l’avoir vraiment décidé de nouvelles habitudes qui peuvent être néfastes à ma santé.

C’est le syndrome de la grenouille qui meurt ébouillantée dans une eau devenue progressivement brûlante alors qu’elle aurait su s’en échapper facilement si mise en contact subit avec la chaleur intense de l’eau.

Et peut-être l’habitude principale à cerner alors avec la pleine conscience est mon mode de pensée (réseau du mode) par défaut. Quelques heures de méditation peuvent déjà changer mes habitudes de rumination déprimantes et angoissantes… et ceci est prouvé scientifiquement https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4529365/

Bonne fin d’année dans la pleine conscience!

 

 

Nos dix prochaines activités :

10 Août 2020 - 13:00 : Méditation du lundi PM
10 Août 2020 - 19:00 : Méditation du lundi soir
12 Août 2020 - 19:00 : Méditation du mercredi
13 Août 2020 - 19:00 : Thursday evening meditation
17 Août 2020 - 13:00 : Méditation du lundi PM
17 Août 2020 - 19:00 : Méditation du lundi soir
19 Août 2020 - 19:00 : Méditation du mercredi
20 Août 2020 - 19:00 : Thursday evening meditation
24 Août 2020 - 13:00 : Méditation du lundi PM
24 Août 2020 - 19:00 : Méditation du lundi soir
Chaque fois que vous avez besoin de ralentir et de revenir à vous-mêmes, il est inutile de vous précipiter chez vous ou à votre centre de méditation pour pratiquer la respiration consciente. Vous pouvez le faire au lieu même où vous vous trouvez, dans votre fauteuil au bureau ou au volant de votre voiture. Si ce lieu est un centre commercial plein de monde ou la file d’attente dans une banque, peu importe: dès l’instant où vous vous sentez épuisé et éprouvez le besoin de vous recentrer, vous pouvez pratiquer la respiration consciente, debout, à cet endroit même. Où que vous soyez, vous pouvez respirer avec attention. Nous avons tous besoin de nous retrouver de temps à autre, pour mieux affronter les difficultés de la vie. Et cela est faisable dans n’importe quelle position –debout, assis, couché, en marchant.
- Thich Nhat Hanh
La Sérénité de l’Instant, Dangles, 1992